Domaine de la famille heishi Index du Forum
Domaine de la famille heishi
Demeure de la Famille Heishi
 
Domaine de la famille heishi Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Bienvenue au Domaine Heishi, Manoir au coeur de la forêt de Miyoshi                                      !!!!!!!!!Guerre Contre Otomo!!!! Mobilisation Général!!!!!
:: Charte du mantoru impériale ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Domaine de la famille heishi Index du Forum -> Manoir Heishi (Rez de chaussé) -> Bibliothèque Famillial
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Heishi_Tocke
Membre de la Famille

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2010
Messages: 695

MessagePosté le: Sam 15 Mai - 23:01 (2010)    Sujet du message: Charte du mantoru impériale Répondre en citant

Citation:

CHARTE IMPÉRIALE DU MANTORU
- (Hérauderie Impériale)





I Préambule


I.1. Définitions.


I.1.1. Le Kamon :
Le Kamon est un insigne héraldique utilisé par les Clans, les Familles et les Samouraïs pour se reconnaître plus facilement sur les champs de bataille. Ils se présentent sous forme de dessins stylisés à l'intérieur d'une forme géométrique ronde. Leur utilisation remonte à l'époque Kamakura. Leur taille doit être de [126px × 126px maximum portés en signature]. Chaque membre d'un Clan ou d'une famille référencée peut le porter. L'insigne du centre comporte une seule couleur, sa bordure peut toutefois comporter une autre couleur. Il est interdit d'utiliser le Kamon d'un village, d'un Daimyo, d'un Clan, d'une Famille ou d'un noble référencé. Seuls l'Empereur et sa famille, les nobles, les samouraïs, les membres de clans et familles reconnus par l'Empereur peuvent arborer un Kamon.


I.1.2. Le Nobori :
Le Nobori est un étendard qui a une signification plus spécifique sur les champs de bataille du Japon féodal. Il s'est rapporté à un type particulier de bannière identifiant des unités dans une armée. Ce sont de longs et étroits drapeaux. La bannière est maintenue sur 2 cotés, l'empêchant de s'enrouler autour de la hampe; de cette façon, le drapeau demeure toujours évident et identifiable. Chacun peut porter selon son choix le Nobori de son Kuni, de son village, de sa famille ou de son clan ou de son groupe.


I.1.3. Familles et Clans :
Il existe dans l'Empire deux type de Familles et Clans reconnus comme nobles.


D'une part les Familles et Clans Impériaux. Nobles allégeants de l'Empereur, il sont en général de nombre conséquent et ont une incidence politique certaine d'un point de vu économique, politique ou militaire. Leur statut particulier leur permet d'anoblir des Samouraïs qui seront vassaux de ces Familles et Clans.


D'autre part les Clans et Familles Provinciales. Nobles allégeants de leur Kuni, leur nombre n'est pas un critère dans la reconnaissance de leur noblesse mais uniquement leur implication dans la vie du Kuni, ceci reconnu par le Daimyo et son Conseil. Leurs Chefs peuvent sur décisions du Kuni, intégrer l'Etat Major de l'Armée du Kuni et participer à un Conseil des Chefs de Familles et Clans Provinciaux.


Toutes les Familles et Clans ont droit de porter un Kamon et un Nobori, sans distinction de reconnaissance officielle ou de noblesse, sachant toutefois que le Mantoru protège en priorité les noms et Kamons des Familles et Clans nobles, tant au plan Impérial que Provincial.





II Organisation du Mantoru (Hérauderie Impériale) :


L'origine du Mantoru (Hérauderie Impériale) remonte aux dispositions relatives à la structure du gouvernement dans le code Taiho, qui a été promulguée en 701 sous le règne de l'empereur Monmu.


Le Mantoru ou Hérauderie Impériale, est chargé au nom de l'Empereur Hikohito, dit Go-Hanazono, d'inventorier les lignages nobles de l'Empire, de veiller au respect des traditions et de porter dans l'Empire ses décisions.


Il a pour privilège au nom de l'Empereur de référencer les nobles, les samouraïs, les clans et familles impériales, de vérifier leur conformité et de peindre leurs Kamons, Noboris, insignes de noblesse. Le Mantoru a pour privilège de remettre aux anoblis leurs Kabutos au nom de l'Empereur.


II.1.1. Compétences


Le Mantoru fait parti intégrante des traditions et usages du Kuni signataire. Tout contrevenant à ses règles, tout manquement au respect le plus élémentaire du à l'Empereur, à ses représentants, aux règles du Mantoru et aux nobles reconnus du Kuni pourra être jugé comme crime de trahison par les autorités.


Le Mantoru toutefois n'a pas vocation à traiter des particularismes locaux en matière de reconnaissance des clans et familles nobles provinciales. Ainsi concernant les clans et familles provinciales, son travail se bornera à les référencer selon les critères définis au préalable par chaque Kuni ou Province.


II.2. Organisation


Le Palais du Mantoru Impérial est dirigé par Un Grand Chambellan.


Chaque Mantoru d'un Kuni ou Province est dirigé par un Maître des Cérémonies officiant sous la responsabilité du Grand Chambellan. Tous les membres de l'Hérauderie Impériale sont tenus à la confidentialité des travaux et discussions privés qui ont lieu dans les parties privées du Palais du Mantoru Impérial.


II.2.1 Le Grand Chambellan


Il est le représentant de l'Empereur pour l'Institution. Il a pouvoir de nommer ou révoquer les membres de l'Hérauderie Impériale.


Nomination :
Il est nommé sur proposition et accord unilatéral des Daimyos régnants signataires de la Charte. Il ne peut avoir été condamné pour un crime de trahison dans un des kunis dont il a la charge.


Révocation :
En cas de manquement à son serment ou s'il est reconnu coupable de haute trahison dans un kuni dont il a la charge, il peut être démit de ses fonctions par un vote des 3/4 des conseillers des kunis.
Il appartiendra donc aux Daimyos régnants par la suite de se réunir et décider de la personne à élever à cette charge.


Insignes :
Il porte l'insigne de sa charge et le nobori de l'Hérauderie Impériale.


II.2.2 Le Maître des Cérémonies


Il a pour charge de remettre au Daimyo qui vient d'être élu et qui a prêté serment de fidélité à l'Empereur, les insignes de sa charge, c'est à dire le Kamon de son Kuni surmonté de son Kabuto. Le Daimyo sera tenu et lui seul d'arborer le Kabuto de sa charge.


Il a pour charge de remettre au Daimyo qui vient d'effectuer un mandat complet, un kabuto correspondant à son rang dans la noblesse de l'Empire, son Kamon personnel et son nobori.


Il a pour fonction de veiller au bon déroulement des cérémonies de reconnaissance et à leur conformité dans son kuni.
Il remet au Daimyo régnant et celui ayant terminé son mandat les insignes de sa charge et son kabuto (casque) ainsi qu'aux autres membres de la noblesse de l'Empire.


Il peut se faire assister dans cette charge par un Gaka.


Il peut être nommé ou révoqué sur simple décision du Grand Chambellan.


Insignes :
Il porte l'insigne de sa charge et le nobori de l'Hérauderie Impériale.


II.2.3 Le Gaka (画家) - Artiste Peintre


Il est nommé par le Maître des Cérémonies de son Kuni et peut l'assister ou le représenter. Seul le Grand Chambellan peut le révoquer. 


Insignes :
Il porte l'insigne de sa charge et le nobori de l'Hérauderie Impériale.


II.2.4. L'Ekaki (絵描き) - Peintre
Il est nommé par le Maître de Cérémonie ou le Gaka de son Kuni. Il est en formation et réalise divers travaux pour ces derniers ou vérifie les critères de recevabilité des Clans et Familles impériales. Il peut porter le nobori du Mantoru Impérial.





III - Kamons (insignes) et Noboris (drapeaux) des Institutions de l'Empire.


III.1. L'Empereur Hikohito, dit Go-Hanazono


Personne d'autre que l'Empereur et les membres de sa famille n'a le droit de porter son Kamon et son Nobori. Ces insignes sont réservés. Tout contrevenant se verrait puni d'une peine de Haute-Trahison en les arborant sans permission.


Le Sceau Impérial du Japon, littéralement « Noble insigne du chrysanthème » (菊の御紋 ou Kiku No Gomon) est utilisé depuis la période Kamakura par l'empereur du Japon et les membres de sa famille. Aucune variante du Kiku No Gomon n'est autorisé.  Il se présente ainsi :


III.1.1. Le Kamon de l'Empereur et de sa famille.

III.1.2. Le Nobori de l'Empereur et de sa famille.

III.1.3. Les grandes armoiries de l'Empereur.



III.1.4. Le Grand Sceau de l'Empereur



III.2. Kuni et Sô de l'Empire
Chaque Kuni et Sô de l'Empire possède un Kamon et un Nobori. Il peuvent être portés (sans Kabuto) par chacun de ses habitant qui le désire.


III.2.1. Les Kamons et Noboris des Kunis


- CHOSOKABE - Kamon - Nobori
- HATAKEYAMA - Kamon - Nobori
- ITO - Kamon - Nobori
- MIYOSHI - Kamon - Nobori
- ODA - Kamon - Nobori
- OTOMO - Kamon - Nobori
- SHIMAZU - Kamon - Nobori
- UCHI - Kamon - Nobori
- YAMANA - Kamon - Nobori





IV. Rangs et reconnaissance de la Noblesse dans l'Empire


IV.1. Les Daimyos régnants
Ils arborent le Kamon de leur Kuni durant leur mandat et uniquement celui-là. Ils portent au dessus de ce dernier un Kabuto spécifique marquant leur fonction.


IV.1.1. Kamons et Kabutos des Daimyos régnants :


CHOSOKABE - HATAKEYAMA - ITO
-
-

MIYOSHI - ODA - OTOMO -
-
-

SHIMAZU - UCHI - YAMANA
-
-



IV.1.1.  Les sceaux des Daimyos régnants :


- CHOSOKABE - RED - YELLOW - GREEN
- HATAKEYAMA- RED - YELLOW - GREEN
- ITO - RED - YELLOW - GREEN
- MIYOSHI - RED - YELLOW - GREEN
- ODA - RED - YELLOW - GREEN
- OTOMO - RED - YELLOW - GREEN
- SHIMAZU - RED - YELLOW - GREEN
- UCHI - RED - YELLOW - GREEN
- YAMANA - RED - YELLOW - GREEN


Le sceau rouge est utilisé pour la correspondance privée, doré pour les textes de loi et nominations, vert pour les traités diplomatiques. Nul autre que le Daimyo régnant ne peut utiliser ces sceaux.


Seuls les nobles, les chefs de clans et familles ont autorisation d'avoir un jeu de tampons personnels et de les utiliser. Un tampon noir portant le kamon d'un clan pourra toutefois être remis un membre éminent de ce dernier.





IV.2. La haute noblesse


IV.2.1 Les anciens Daimyos Jōshu et Ryōshu
Ils arborent le Kamon personnel qui leur a été remis à la fin de leur mandat. Il portent au dessus de ce dernier un Kabuto différent qui leur est remis lors de leur confirmation de noblesse. Un ancien Daimyo est reconnu automatiquement de par son rang comme un chef de clan ou de famille impériale et n'a pas à se conformer à la règle qui s'applique à eux concernant le nombre de membres. S'il n'est pas chef de Clan ou de Famille, il peut réserver dès qu'il a prêté serment son futur Kamon. A la fin de son premier mandat complet,  il portera le titre prestigieux de Jōshu (城主, noble gouverneur d'un château), puis à la suite d'un second mandat complet,  celui de Ryōshu (領主, noble gouverneur d'un territoire). A noter qu'un Jōshu ne peut à son tour anoblir que 4 Samouraïs Bushis pour le servir, un Ryōshu quant à lui pourra s'adjoindre les services de 7 samouraïs Bushis en tout.


Modalités de reconnaissance
Le nouveau Daimyo régnant a 30 jours pour prêter publiquement allégeance à l'Empereur à compter de la date de son élection s'il veut prétendre à être anobli au terme de son mandat.
Il devra en outre, pour être reconnu Jōshu ou Ryōshu, avoir effectué un mandat complet.
Un Daimyo ayant pris de force le Château d'un Kuni et ayant destitué le précédent Daimyo ne pourra être anobli par l'Empereur pour cette prise. En revanche le Daimyo ayant mit fin à une révolte ayant abouti en reprenant le Château et en provoquant de nouvelles élections pourra se voir anobli par l'Empereur au titre de Muraji à titre exceptionnel si le nouveau Conseil élu en fait la demande auprès du Mantoru par la voix de son Daimyo.


IV.2.1.1. Kamon et Kabuto des Anciens Daimyos :



IV.2.1.2. Déchéance
Le Jōshu ou Ryōshu ayant rompu son serment envers l'Empereur en ayant proféré publiquement des paroles véhémentes et désobligeantes contre sa personne ou ses Institutions, ou levé une armée contre le Château de son Kuni, sera automatiquement déchu de ses prérogatives de Jōshu ou Ryōshu et ses Samouraïs deviendront dès lors des Ronins.





IV.2.2. Les Murajis (連)
Le Muraji est un noble de cour ou un haut fonctionnaire reconnu de l'Empire. Il possède un vaste domaine. Il est anobli par l'Empereur sur proposition du Daimyo régnant.


Les Murajis arborent le Kamon personnel qui leur a été remis lors de leur anoblissement. Ils portent au dessus de ce dernier un Kabuto correspondant à leur rang.


Le Muraji peut à son tour anoblir 3 Samouraïs Bushis pour le servir.


IV.2.2.1. Kamon et Kabuto des Murajis :



Modalités de reconnaissance
Le Daimyo régnant propose après 30 jours de mandat au moins au Gahaku le nom d'un postulant à anoblir, un dossier complet devra lui être transmit à cette occasion. Le Gahaku donnera suite ou non à la requête au nom de l'Empereur. Si le postulant est reconnu Muraji, il devra prêter serment solennel en public. Le postulant doit avoir rempli par le passé au moins 3 mandats complets de Conseiller du Daimyo ou 5 mandats complets d'administrateur de Sô, et ne pas avoir été jugé coupable de trahison ou haute trahison. Il devra trouver un parrain parmi les anciens Daimyos régnants ou les Chefs de Clans Impériaux pour être garant de sa moralité. 


IV.2.2.2. Déchéance
Le Muraji ayant rompu son serment envers l'Empereur en ayant proféré publiquement des paroles ou levé une armée contre lui, ou ayant été reconnu coupable de haute trahison envers son Kuni, sera automatiquement déchu de ses prérogatives de Muraji.


IV.2.2.3. Succession
Si un Muraji vient à mourir [Plus de fiche IG visible], son successeur testamentaire pourra reprendre son titre [pas un testament post-mortem]. Le successeur devra simplement prêter publiquement serment à l'Empereur pour recevoir les insignes de sa Charge. Dans le cas contraire, le domaine du Muraji revient à l'Empereur.





IV.3. Les Samouraïs
Il existe 4 sortes de Samouraïs reconnus dans l'Empire. Le Samouraï est un noble exemplaire. Aucun sujet de l'Empire ne peut devenir Samouraï s'il a déjà été par le passé reconnu coupable de trouble à l'ordre public, de trahison ou de haute trahison. S'il est reconnu coupable de l'un de ces crimes par la suite par la justice de son Kuni, l'honneur lui commandera de se faire Seppuku. Tout Samouraï respecte scrupuleusement le code du Bushido.


IV.3.1. - Hatamoto (旗本)
Vassal direct des Daimyos régnants de son Kuni, il se doit de servir le Kuni en toute circonstance et à vie. S'il manque à son devoir ou à sa parole, l'honneur lui commandera de se faire seppuku en public.
Il doit obligatoirement posséder un katana et un wakizashi et avoir sa résidence principale à vie dans le Kuni qu'il sert [IG].


Modalités de reconnaissance
Le Daimyo régnant propose après 30 jours de mandat au moins auprès du Conseil le nom d'un postulant à anoblir pour servir le Kuni par les armes. Le postulant ne peut être membre du Conseil du Kuni. Si ce dernier recueille dix voix des Conseillers le postulant est anobli Hatamoto après avoir prêté serment solennel en public.


IV.3.1.1. Kamon et Kabuto du Hatamoto :










IV.3.2. - Kuge (公家)
Samouraï de la Cour, il est anobli par l'Empereur sur proposition du Daimyo régnant. Il ne peut être membre du Conseil du Daimyo qui le propose.
Il doit avoir réalisé de nombreux exploits transmis au Gahaku.
Il est ainsi possible de récompenser un service particulièrement brillant d'un Conseiller sur la durée ou pour un acte exceptionnel. Il doit obligatoirement posséder un katana et un wakizashi et avoir sa résidence principale à vie dans le Kuni qu'il sert [IG].


Modalités de reconnaissance
Le Daimyo régnant propose après 30 jours de mandat au moins au Gahaku le nom d'un postulant à anoblir, un dossier complet devra lui être transmit à cette occasion. Le Gahaku donnera suite ou non à la requête au nom de l'Empereur. Si le postulant est reconnu Kuge, il devra prêter serment solennel en public.


IV.3.2.1. Kamon et Kabuto du Kuge :






IV.3.3. - Bushi (武士)
C'est le vassal direct d'un ancien Daimyo régnant, d'un Muraji ou d'un Chef de Clan ou de famille Impériale, il se doit de servir ce dernier en toute circonstance et à vie. S'il manque à son devoir ou à sa parole, l'honneur lui commandera de se faire seppuku en public. Il doit obligatoirement posséder un katana et un wakizashi [IG].


Modalités de reconnaissance
L'ancien Daimyo anobli, le Muraji ou le Chef de Clan ou de famille Impériale doit simplement présenter au Gahaku le nom d'un postulant à anoblir. Le Gahaku décidera au nom de l'Empereur de l'anoblissement après vérifications. Il devra ensuite prêter serment solennel en public à son suzerain.


IV.3.3.1. Kamon et Kabuto du Bushi :
Le Bushi porte le Kamon de son Suzerain sur son Kabuto.






IV.3.4. - Rōnin (浪人)
Le Rōnin n'est plus rattaché à un Clan ou à un Daimyo. C'est un ancien Samuraï dont le suzerain est mort ou qui a été destitué de ses titres.
Il doit obligatoirement posséder un katana et un wakizashi et posséder toutes les connaissances de la voie des armes [IG].


Modalités de reconnaissance
Le Ronin, afin de faire confirmer sa noblesse après la mort de son suzerain doit démontrer qu'il maîtrise parfaitement la voie des armes [IG]. Le Gahaku décidera au nom de l'Empereur de l'anoblissement. S'il est reconnu Rōnin, il devra prêter serment solennel en public à l'Empereur.


IV.3.4.1. Kamon et Kabuto du Ronin :






IV.4. Le noble Clan Impérial
Un Clan Impérial désigne un regroupement d'au moins 25 personnes [non PNJ], de deux familles reconnues et enregistrées par le Mantoru, ou d'un ancien Daimyo ayant été élevé à la noblesse par l'Empereur. Nul Clan ne peut porter le nom ni les insignes d'un autre Clan reconnu par le Mantoru.


Ces derniers prêtent serment de fidélité à l'Empereur et aux Institutions impériales reconnues par le Kuni. A noter qu'une même personne ne peut se présenter lors de la reconnaissance de plusieurs clans, sa présence ne sera pas comptabilisée par le Mantoru dans ce cas précis.


Le Chef de Clan Impérial peut à son tour anoblir 2 Samouraïs Bushis pour le servir.


Modalités de reconnaissance
Pour qu'un Clan soit reconnu officiellement il faut que le Chef de Clan en fasse la demande officielle auprès du Gahaku.


- Dans le cas d'un regroupement de 25 personnes pour fonder un Clan :
Il faut que chacun des membres se présente afin d'officialiser la création du Clan en désignant le chef de clan nommément. Une fois cette formalité effectuée, le Chef de Clan se voit remettre le Kamon et le Nobori de son Clan par le Gahaku.


- Dans le cas d'un regroupement de deux familles pour former un Clan :
Les deux familles devront être enregistrées par le Mantoru afin que la demande soit recevable. Il faudra que les deux chefs de familles présentent leur requête et désignent un chef de clan pour les représenter. Le Chef de Clan se voit remettre le Kamon et le Nobori de son Clan par le Gahaku.


- Dans le cas d'un ancien Daimyo anobli pour former un Clan :
Il suffit au noble d'en présenter la requête auprès du Gahaku en donnant le nom de son Clan, qui portera le Kamon de l'ancien Daimyo.


IV.4.1. Déchéance
Un Chef de Clan Impérial ayant rompu son serment envers l'Empereur en ayant proféré publiquement des paroles ou levé une armée contre lui, ou ayant été reconnu coupable de haute trahison envers son Kuni, sera automatiquement déchu de ses prérogatives de Chef de Clan Impérial.


IV.4.2. Succession
Si un Chef de Clan Impérial vient à mourir [Plus de fiche IG visible], le Clan devra se réunir auprès d'un nouveau Chef de Clan. Ce dernier devra refaire une démarche de reconnaissance auprès du Mantoru. Néanmoins, dans le cas où le Chef de Clan Impérial aurait désigné son successeur au Mantoru par testament avant de mourir, ce dernier sera reconnu de fait par le Mantoru à condition qu'il prête serment au nom de son Clan.


IV.4.3. Kamon et Kabuto du Chef de Clan Impérial :






IV.5. La noble Famille Impériale
Une famille impériale désigne un regroupement d'au moins 10 personnes [non PNJ] portant soit le même nom ou ayant un lien familial avéré même éloigné, y compris par le mariage. Nul famille ne peut porter le nom ni les insignes d'une autre famille reconnue par le Mantoru.
Le Chef de Famille Impériale prête serment de fidélité à l'Empereur et aux Institutions impériales reconnues par le Kuni. A noter qu'une même personne ne peut se présenter lors de la reconnaissance de plusieurs familles, sa présence ne sera pas comptabilisée par le Mantoru dans ce cas précis. Une personne reconnue coupable de trahison ou de haute trahison envers le Kuni ne pourra pas non plus être comptabilisée.


Le Chef de Famille Impériale peut à son tour anoblir 1 Samouraï Bushi pour le servir.


Modalités de reconnaissance
Pour qu'une famille noble soit reconnue officiellement il faut que le chef de famille en fasse la demande officielle auprès du Gahaku. Ensuite il faut qu'il fournisse un bref historique ainsi qu'un arbre généalogique des membres qui la compose et que ces derniers se présentent pour confirmer qu'ils sont bien membres de la famille. Une fois cette formalité effectuée, le Chef de Famille se voit remettre le Kamon et le Nobori de sa famille par le Gahaku.


IV.5.1. Déchéance
Un Chef de Famille Impériale ayant rompu son serment envers l'Empereur en ayant proféré publiquement des paroles ou levé une armée contre lui, ou ayant été reconnu coupable de haute trahison envers son Kuni, sera automatiquement déchu de ses prérogatives de Chef de Famille Impériale ainsi que les siens.


IV.5.2. Succession
Si un Chef de Famille Impériale vient à mourir [Plus de fiche IG visible], son successeur désigné par testament avant de mourir auprès du Mantoru se retrouvera de droit Chef de Famille Impériale par le Mantoru à condition qu'il prête serment au nom de sa Famille.


IV.5.3. Kamon et Kabuto du Chef de Famille Impériale :






V. Le Clan Provincial


Le Clan Provincial n'est pas considéré comme faisant parti de la noblesse impériale, en outre leurs chefs ne peuvent s'adjoindre les services d'un Samouraï reconnu.


En revanche, le Mantoru consignera son existence et ses insignes et pourra l'aider à peindre ses insignes s'il en fait la demande en montrant les documents officiels attestant de son état.


Le Daimyo régnant peut donc reconnaître un clan dont le chef a œuvré de façon significative pour le Kuni.


Modalités de reconnaissance
Afin d'être reconnu comme Clan Provincial, leur chef sera tenu de présenter une requête de reconnaissance auprès du Daimyo régnant.
La demande, si elle est acceptée par le Daimyo régnant, sera ensuite transmise auprès de ses Conseillers et devra réunir parmi eux 9 voix positives (dont celle du Daimyo), soulignant ainsi les mérites reconnus du Clan. Si le demandeur est membre du Conseil, sa voix ne sera pas comptée. A noter que le demandeur ne peut avoir par le passé été jugé coupable de crimes de trahison et de haute trahison dans son Kuni. Si deux de ses demandes sont rejetées, le Chef de groupement ne pourra plus faire de demande.


V.1. Déchéance
Un Chef de Clan ayant rompu son serment envers son Kuni, en ayant proféré publiquement des paroles haineuses contre son Daimyo ou levé une armée contre lui, ou ayant été reconnu coupable de haute trahison envers son Kuni, sera automatiquement déchu de ses prérogatives de Chef de Clan par simple lettre officielle du Daimyo régnant.


V.2. Succession
Si un Chef de Clan vient à mourir [Plus de fiche IG visible], le Clan devra se réunir auprès d'un nouveau Chef et reformuler une demande auprès du Daimyo régnant.


V.3. Kamons et Kabutos du Chef de Clan :
Les Chefs de Clans Provinciaux portent le kamon de leur Kuni sur leur Kabuto.







 


[/quote]
_________________
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 15 Mai - 23:01 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Domaine de la famille heishi Index du Forum -> Manoir Heishi (Rez de chaussé) -> Bibliothèque Famillial Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com